Il faut suivre la route principale C-253 jusqu’à la sortie de Platja d’Aro. Quand vous verrez la montée à la sortie de la ville, vous profiterez d’un rond-point pour passer sur le trottoir de gauche. La montée sera plus confortable et sécurisée, car la route n’a pas de bas-côté et monte considérablement. Une fois au rond-point des vents, vous descendrez par la première rue à gauche directement jusqu’à la plage. Là, vous continuerez à droite par la rue du front de mer. Elle est reliée à la route et vous mènera au port de Sant Feliu de Guíxols, après une montée un peu exigeante. Tout le tronçon est bitumé et commun aux véhicules à moteur.
 

PLATJA D’ARO
Avant d’arriver en centre-ville, nous passerons à côté de la villa romaine du Pla de Palol (Ier s. av. J.-C.-IVe s. ap. J.-C.). La traversée de Platja d’Aro nous offrira une offre commerciale très vaste et juste quand nous retrouverons la mer, nous pourrons voir sur notre gauche un bel exemple de dunes littorales. Nous pouvons ici faire un petit bout du chemin de ronde de s’Agaró (il y a quelques marches sur le premier tronçon), ce qui nous permettra de contempler, en plus de la richesse naturelle propre au littoral, de beaux exemples d’architecture noucentiste en bord de mer.


LA COSTA BRAVA
Le tronçon qui nous mènera à Sant Feliu depuis s’Agaró, à pied ou à vélo, nous offrira, à vol d’oiseau, une vue magnifique de la Costa Brava, la côte sauvage, au sens strict: une côte très découpée, aux falaises granitiques rosées parsemées de pins verts qui se fondent dans le bleu intense de la mer.
 

SANT FELIU DE GUÍXOLS
Née d’un petit village de pêcheurs, à côté d’un monastère bénédictin célèbre pour sa porte ferrée du Xe siècle, la ville a grandi grâce au développement de l’industrie du liège et du bouchon. Le monastère de la Porta Ferrada, dont la construction commença en 968, accueille le Musée de l’histoire de la ville et l’Espace Carmen Thyssen, qui propose des expositions temporaires extraites de la collection de la baronne. La ville dispose d’autres espace d’exposition, comme le Musée des plaques de cava, le Musée du sauvetage et le Tinglado du Port.

Enfin, remarquons la promenade maritime, reflet du progrès économique de l’industrie du liège et du bouchon, présidée par les nombreuses demeures seigneuriales de style moderniste et l’ermitage de Sant Elm situé sur les falaises méridionales, dont on dit qu’elle inspira Ferran Agulló lorsqu’il employa pour la première fois le terme de Costa Brava, la côte sauvage.
 

Piste d´itinéraire Téléchargement route
point de rencontre
2013 © Pirinexus. C/ Emili Grahit 13, 9-B · 17002 Girona · T 972 48 69 50 info@pirinexus.cat | Information Légal | Cookies | Politique de confidentialité | Plan du site |