Jusqu’à Torroella, le circuit passe sur des chemins agricoles larges et peu fréquentés, au revêtement de gravier compacté en bon état. L’arrivée à Ullà se fait sur un tronçon bitumé où il faut faire davantage attention aux véhicules à moteur. Le passage sur le Ter se fera sur le côté droit ; il est très large et pensé pour la circulation des piétons et des cyclistes. De là, nous continuons sur les chemins de la motte du Ter puis du Daró. Il faudra faire attention lors de la montée de la motte par la route, car les véhicules circulent très vite à ce point. Après avoir traversé la route, nous reprendrons des chemins agricoles situés sur la gauche et faits de gravier compacté.
 

LE MONTGRÍ
Le massif calcaire du Montgrí, qui domine ce tronçon, est une structure géologique singulière. C’est la limite sud des Pyrénées géologiques et il se trouve à plusieurs kilomètres de la chaîne montagneuse, au milieu de la plaine. 
 

C’est un lieu stratégique. Preuve en sont, les vestiges paléolithiques de certaines de ses grottes (le cau del duc) ou encore le château du Montgrí, un château inachevé qui couronne la montagne centrale du massif et qui fut construit entre 1294 et 1302 par Jacques II en avant-garde de ses domaines devant le comté d’Empúries. Du haut de ses tours, le panorama sur la côte de l’Empordà est impressionnant. 
 

ULLÀ ET TORROELLA DE MONTGRÍ
Le premier village que nous trouvons sur son versant sud s’appelle Ullà ; on y remarquera l’église Santa Maria. À la sortie du village, après avoir traversé des vergers, nous arrivons au Ter, qui nous conduira jusqu’à Torroella. Juste à l’arrivée, avant de franchir le pont sur le Ter et de poursuivre notre route, deux possibilités s’offrent à nous : prendre à gauche et pénétrer dans le joli village de Torroella, ou bien traverser la route et suivre les indications en violet du réseau de cyclotourisme du Baix Empordà, qui nous mèneront à la Gola del Ter (c’est le nom de l’embouchure) et à L’Estartit. Pour plus de détails sur la description de ces itinéraires, veuillez consulter la page suivante (36).
 

GUALTA
Après avoir franchi le Ter, en remontant le Daró, nous arrivons à Gualta, dont on distingue le vieux pont à cinq arcades (XVIe et XVIIe s.), l’église et un peu plus loin, le moulin, une construction avec des vestiges d’une partie fortifiée.
 

Piste d´itinéraire Téléchargement route
point de rencontre
2013 © Pirinexus. C/ Emili Grahit 13, 9-B · 17002 Girona · T 972 48 69 50 info@pirinexus.cat | Information Légal | Cookies | Politique de confidentialité | Plan du site |